La ZICO des Battures-de-Beauport et du Chenal de l’Île d’Orléans, communément appelée ZICO des Battures-de-Beauport, est située entre le Port de Québec et le secteur Petit-Pré à l’est de l’Ange-Gardien. D’une superficie de 36,13 km², elle comprend une section aquatique et une zone terrestre, qui peut être inondée lors de fortes marées. Figurant parmi l’une des rares ZICO à caractère urbain au Canada, elle est reconnue comme une aire de concentration d’oiseaux aquatiques. Depuis 1993, elle jouit d’un statut d’habitat faunique sur les terres publiques qui vise à interdire toute activité susceptible de modifier les caractéristiques de l’habitat. Cependant, le site a déjà été passablement dégradé dans les années 1970 par l’établissement de l’autoroute Dufferin-Montmorency à même les battures.

Saviez-vous que?

Une ZICO est une zone importante pour la conservation des oiseaux. C’est un habitat essentiel pour plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs, résidents ou menacés durant au moins une étape de leur vie. En sol canadien, il est possible de recenser 597 ZICO dont 96 sites sont situés au Québec.

La ZICO des Battures-de-Beauport comporte :

  • 2% de la population mondiale de la Grande Oie des neiges.
  • 1% de la population mondiale de Canard noir.
  • plusieurs espèces en péril comme le Faucon pèlerin et le Hibou des marais.
Crédits photo : Robert Côté

Enjeux

Problématiques urbaines

La ZICO subit d’importantes pressions mettant en péril la conservation des habitats et des espèces. Dans la dernière décennie, Canards noirs, Bécasseaux semipalmés et Hirondelles de rivage ont vu leur population diminuer. La zone terrestre adjacente, fortement urbanisée, comprend une autoroute, des zones industrielles, résidentielles, commerciales et agricoles. À l’ouest, se trouvent d’importantes installations portuaires. De plus, le développement rapide de certaines activités récréotouristiques est préoccupant : l’augmentation d’utilisateurs et le manque de gestion de ces activités sont susceptibles de détériorer les habitats et de perturber la faune.

Sports nautiques

Bien que l’empreinte soit moins importante que d’autres secteurs d’activités, les activités récréotouristiques amènent une pression sur la ZICO des Battures-de-Beauport. L’augmentation de la fréquentation des lieux influence considérablement les habitats ainsi que le comportement des espèces qui fréquentent ces endroits.

Voici quelques gestes simples à poser avant de réaliser votre activité nautique :

  • observez les lieux pour repérer les attroupements d’oiseaux.
  • adoptez un comportement adéquat afin d’éviter de déranger la faune et de détruire les habitats.

Saviez-vous que?

En explorant les différents habitats, il est possible que vous croisiez un nombre plus ou moins importants d’espèces fauniques. Voici quelques indices permettant de déterminer si les animaux et leurs refuges sont dérangés:

  • les animaux vous observent pendant de nombreuses minutes.
  • les animaux s’éloignent de vous.
  • les animaux entrent dans leurs refuges.
  • les animaux émettent des sons à votre approche (cris stridents).
  • le comportement des animaux change (battements d’ailes).

Si vous êtes témoins de ces comportements, éloignez-vous doucement! Vous contribuerez ainsi à maintenir l’harmonie entre les habitats et les espèces qui y vivent.

Habitats

Les habitats offrent les ressources suffisantes permettant aux espèces animales et végétales d’y vivre et de s’y reproduire. La ZICO des Battures-de-Beauport est constitué de six principaux habitats.

Marais à scirpe

Estran vaseux

Développement urbain

Terre agricole

Rivage

Zone pélagique

Saviez-vous que?

Lors de promenades en sentier ou dans les espaces verts en bordure de la ZICO :

  • si vous trouvez un oisillon au sol, laissez-le à sa place. Certains oisillons passent quelques jours au sol avant de prendre leur premier vol.
  • évitez de nourrir les animaux sauvages, plusieurs aliments humains ne leur conviennent pas.
  • marchez dans les sentiers balisés afin de respecter les milieux naturels.
  • gardez une distance appropriée avec les oiseaux et limitez le bruit afin de respecter les aires de nidification et de migration procurant ainsi un environnement paisible et reposant pour les animaux.
  • gardez les lieux propres après votre départ.

Et surtout, parlez de la ZICO à vos proches!

Contact

Flavie Noreau – coordonnatrice