ZICO des Battures-de-Beauport et du Chenal de l’Île d’Orléans

Carte du territoire

La ZICO des Battures-de-Beauport et du Chenal de l’Île d’Orléans, communément appelée ZICO des Battures-de-Beauport, est située entre le Port de Québec et le secteur Petit-Pré à l’est de l’Ange-Gardien. 

D’une superficie de 36,13 km², elle comprend une section aquatique et une zone terrestre, qui peut être inondée lors de fortes marées.

Figurant parmi l’une des rares ZICO à caractère urbain au Canada, elle est reconnue comme une aire de concentration d’oiseaux aquatiques. Depuis 1993, elle jouit d’un statut d’habitat faunique sur les terres publiques qui vise à interdire toute activité susceptible de modifier les caractéristiques de l’habitat. 

Cependant, le site a déjà été passablement dégradé dans les années 1970 par l’établissement de l’autoroute Dufferin-Montmorency à même les battures.

Saviez-vous que...

Une ZICO est une zone importante pour la conservation des oiseaux. C’est un habitat essentiel pour plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs, résidents ou menacés durant au moins une étape de leur vie. En sol canadien, il est possible de recenser 597 ZICO dont 96 sites sont situés au Québec.

La ZICO des Battures-de-Beauport comporte :

  • 2% de la population mondiale de la Grande Oie des neiges.
  • 1% de la population mondiale de Canard noir.
  • plusieurs espèces en péril comme le Faucon pèlerin et le Hibou des marais.

Une halte essentielle pour de nombreux oiseaux

Au printemps et à l’automne, la ZICO est fréquentée par plusieurs oiseaux lors de leur migration en plus de fournir un habitat à certaines espèces menacées. Cette halte est importante à leur survie; il est donc important d’éviter de les déranger. Dès qu’un oiseau interrompt ses activités pour s’éloigner, fuir ou se défendre, il perd une énergie précieuse pouvant affecter la réussite de sa migration.

Comportements à adopter dans la ZICO

En explorant les différents habitats, il est possible que vous croisiez un nombre plus ou moins importants d’espèces fauniques. Voici quelques indices permettant de déterminer si les animaux et leurs refuges sont dérangés:

  • les animaux vous observent pendant de nombreuses minutes.
  • les animaux s’éloignent de vous.
  • les animaux entrent dans leurs refuges.
  • les animaux émettent des sons à votre approche (cris stridents).
  • le comportement des animaux change (battements d’ailes).

Si vous êtes témoins de ces comportements, éloignez-vous doucement! Vous contribuerez ainsi à maintenir l’harmonie entre les habitats et les espèces qui y vivent.

Une faune et une flore riches et diversifiées

L’habitat est un ensemble d’éléments qui offrent un endroit et des ressources naturelles suffisantes afin de permettre à une population d’y vivre et de s’y reproduire. La ZICO est constituée de six principaux habitats.

Habitats

Marais à scirpe

Les marais à scirpe sont l’un des milieux les plus productifs du Fleuve Saint-Laurent. En effet, ils amènent une importante quantité de détritus organiques, de plancton et de poissons fourrages vers les eaux. Cet habitat fourni aussi un excellent site de croissance pour de nombreuses espèces de poissons tels que le poulamon atlantique.

Estran vaseux

Les estrans vaseux, soit la partie du littoral située entre les limites des hautes et des basses marées, comptent une importante diversité d’invertébrés benthiques, dont les moules. Tout en étant des sites essentiels à l’alimentation de nombreuses espèces de poissons, ce sont des habitats pour de nombreuses espèces piscicoles et aviaires qui en dépendent pour se reposer, se nourrir et se reproduire.

Développement urbain

Bien que le développement résidentiel, industriel et commercial segmente et perturbe les habitats naturels, plusieurs espèces ont appris à vivre avec cet habitat artificialisé par l’humain.

Terre agricole

Les zones agricoles se situent principalement sur l’Île d’Orléans et la Côte-de-Beaupré. C’est un habitat qui fournit de la nourriture et des abris à plusieurs espèces d’oiseaux. Cependant, l’utilisation de la machinerie agricole ainsi que l’épandage de fertilisants et de pesticides peuvent nuire aux oiseaux champêtres et migrateurs.

Rivage

Le rivage représente la zone limite entre la terre et l’eau. Habitat essentiel pour une grande variété d’espèces végétales et animales, le rivage fournit des abris, des sites de nidification, de la nourriture ainsi que des aires de repos. Plusieurs rives ont vu leur superficie diminuée au cours de la dernière décennie suite à la mise en place d’infrastructures telles que l’autoroute et le développement résidentiel.

Zone pélagique

La zone pélagique, soit la colonne d’eau entre le fond et la surface, est essentielle pour de nombreuses espèces de poissons et d’oiseaux. C’est un lieu d’alimentation, de reproduction, de repos et d’abris principalement pour les poissons. Plusieurs oiseaux de proie la fréquentent pour s’y nourrir.

Enjeux

Activités anthropiques et développement

Accessibilité et usages

Connaissance du territoire

Qualité des habitats

Quelques conseils

Lors de promenades en sentier ou dans les espaces verts en bordure de la ZICO :

  • si vous trouvez un oisillon au sol, laissez-le à sa place. Certains oisillons passent quelques jours au sol avant de prendre leur premier vol.
  • évitez de nourrir les animaux sauvages, plusieurs aliments humains ne leur conviennent pas.
  • marchez dans les sentiers balisés afin de respecter les milieux naturels.
  • gardez une distance appropriée avec les oiseaux et limitez le bruit afin de respecter les aires de nidification et de migration procurant ainsi un environnement paisible et reposant pour les animaux.
  • gardez les lieux propres après votre départ.

Et surtout, parlez de la ZICO à vos proches!

Pour vous impliquer dans la ZICO

Remplissez le formulaire suivant

Nos partenaires