Les participants

Depuis son lancement en 1999, J’adopte un cours d’eau a conduit environ 850 groupes de jeunes du primaire, du secondaire et du cégep, de citoyens et de visiteurs d’aires naturelles à chausser leurs bottes pour récolter des données sur leur rivière.

 

Plus de 25000 personnes provenant de cinq provinces canadiennes (Québec, Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Ontario et Manitoba) y ont participé depuis son lancement. 

 

Découvrez l'ampleur du réseau sur la carte interactive.

 
 
 
 
 

Les coordonnateurs régionaux 

Grâce à son important réseau de coordonnateurs, les participants peuvent bénéficier d'une aide technique et scientifique dans leur région.

 

Les coordonnateurs régionaux sont des organismes qui ont à cœur la conservation de leur écosystème riverain, l'éducation relative à l'environnement et l'implication dans leur communauté. Convaincus de la qualité de J’adopte un cours d’eau, les coordonnateurs l’ont intégré à leur programmation régulière pour permettre au public d’en tirer pleinement profit.

 

Le partage de l’information est au cœur des priorités de ce réseau dynamique. Une rencontre annuelle permet aux coordonnateurs de parfaire leur formation et d’échanger sur leur pratique.

 

>>> Découvrez qui sont les coordonnateurs régionaux

 
 
 
 
 

Le comité consultatif

En 1999, le G3E a été mandaté par la Biosphère, Musée de l'environnement pour créer et gérer J’adopte un cours d’eau. Depuis, le G3E œuvre à développer ce programme, en collaboration avec les autres membres du comité consultatif soit la Biosphère, Parcs Canada, le Bureau de l'éducation française du Manitoba et la Fédération canadienne de la faune.

La Biosphère, musée de l'environnement

 

La Biosphère est un musée qui vise à sensibiliser les jeunes et le grand public aux grands enjeux environnementaux, dont ceux relatifs à l’eau et aux changements climatiques, ainsi qu’au développement durable de l’écosystème Saint-Laurent Grands Lacs. Située à Montréal, dans l’ancien pavillon des États-Unis de l’Exposition universelle de 1967, la Biosphère donne suite à la pensée environnementale de son concepteur et architecte, l’Américain Richard Buckminster Fuller.

 

Tout en étant un musée, la Biosphère est un lieu d’échange qui permet de développer une plus grande conscience des enjeux environnementaux et de l’importance de l’eau pour la vie et la survie de tous. Pour mieux faire comprendre la notion du développement durable, la Biosphère offre au public des activités diversifiées et les informations les plus récentes sur l’environnement.


La Fédération canadienne de la faune

 

Depuis 1962, la Fédération canadienne de la faune (FCF) préconise la protection des espèces et des espaces sauvages du Canada. La Fédération, représentant plus de 300 000 membres et sympathisants, est un organisme sans but lucratif et non gouvernemental parmi les plus importants au Canada, voué à la conservation des espèces sauvages.

 

La FCF se consacre à promouvoir la sensibilisation du public et son appréciation de notre monde naturel. Grâce à ses programmes éducatifs et informatifs d’envergure, la FCF favorise un avenir dans lequel Canadiennes et Canadiens peuvent vivre en harmonie avec la nature.


Parcs Canada

 

 

Parc Canada a pour mandat de protéger et de mettre en valeur des exemples représentatifs du patrimoine naturel et culurel du Canada. Il favorise également chez le public la connaissance, l’appréciation et la jouissance de ces lieux, de manière à en assurer l’intégrité écologique et commémorative pour les générations d’aujourd’hui et de demain.

 

L’éducation, incluant à la fois l’interprétation in situ et l’éducation en diffusion externe, est une composante clé de son mandat. L’éducation en diffusion externe vise à améliorer la compréhension et l’appréciation par le public des lieux patrimoniaux du Canada, et à encourager les actions individuelles et collectives afin de protéger et de mettre en valeur le patrimoine naturel et culturel.


 

 
 
 
 
 
 

Regardez-les
en action!

Partenaires